lundi 12 avril 2010

Twitter rachète Tweetie

Tweetie l'application Tiwtter pour Iphone

Lire la suite

Google optimise le référencement des images

Il est désormais possible d'associer des images à chaque URL présentes au sein d'un Sitemap

Lire la suite

Google Buzz sur Gmail for mobile

Buzz via les services mobiles de Google, ce n'est pas une nouveauté, puisqu'une application web mobile est disponible en stand alone depuis février dernier. Seulement, ce service, indépendant jusqu'alors de Gmail for mobile, demandait à l'utilisateur de jongler entre les différents outils. Un petit paradoxe dans la mesure où Buzz fait partie intégrante de Gmail dans sa version web standard.

Le blog de Google Mobile a annoncé hier que la nouvelle version de Gmail for mobile intègrait désormais Buzz. La nouveauté prend place sous la forme d'un onglet supplémentaire en haut du service web mobile, offrant un accès simplifié aux fonctionnalités de l'outil.

Si cet ajout évitera aux accros du Buzz (enfin, du ramdam) de multiplier les applications, il est nécessaire de rappeler que seuls l'iPhone et les smartphones sous Android peuvent bénéficier de Gmail for mobile.

dimanche 1 novembre 2009

Salon Med-it 2009 : L'équipe Finatech animera un atelier SEO/SEM

Le Salon Med IT qui se tiendra les 03, 04 et 05 novembre 2009 à l'Office des Changes de Casablanca. Cette année Finatech y participera entant que partenaire Gold. Pour cette occasion le president du Groupe Finatech Monsieur Rachid SEFRIOUI y fera un discours lors de la cérémonie d'inauguration.

Les équipes Finatech appartenant au différents Pôles du Groupe (Pôle Infrastructure et Réseaux, Pôle Payment Systems & Security et IT Services) animerons plusieurs ateliers pratiques.

Ainsi le pôle IT services animera un atelier consacré au SEO / SEM.

Pour plus d'informations où pour recevoir une invitation pour assister à un des atelier merci de nous laisser un commentaire.

samedi 19 septembre 2009

L'Institut français de Casablanca organise la Fête des langues à Casablanca : la langue dans tous ses états

Une fête des langues sera organisée le samedi 26 septembre à Casablanca, et ce à l'initiative de plusieurs instituts culturels étrangers basés au Maroc.

Lire la suite

samedi 29 août 2009

Guerrilla marketing vs Fièvre porcine, ou comment profiter du buzz du moment pour faire du biz !

Alors que la panique mondiale autour de la grippe porcine mexicaine et de son virus H1N1 est encore à ces premiers jours, certains commencent déjà à envisager les moyens de profiter de la paranoïa collective.

C'est le cas de la firme américaine de Guerrilla marketing : "GoGorilla Media" qui a eu l'idée de proposer aux annonceurs de mettre leur logos sur les masques et de l'offrir dans la rue aux passants paniqués qui ne trouvent plus ces masques dans les pharmacies et qui vont penser que d'avoir la logo d'une marque sur leur visage est un prix faible à payer pour rester en vie.

GoGorilla Media a même trouvé un nom pour les gens qui vont distribuer les masques dans la rue. Ces derniers seront appelés "Les ambassadeurs de la marque"

Quelques heures après, l'envoie de la newsletter faisant la promotion de cette idée "géniale". Le CEO de GoGorilla Media, Alan Wolan, a envoyé un Email pour s'excuser considérant la précédente newsletter insensible et le concept pas aussi l'intelligent qu'il l'a supposé à l'origine.

Dommage que cette idée ne va pas voir le jour car avec elle le terme marketing viral aurait pris tout son sens. Mais ne nous désespérons pas du genre humain et de sa ingénuité !!!





Pour une réelle Prévention Grippe A pour vous employés et vos clients.

jeudi 27 août 2009

Google Adsense - Bientôt il serait possible de diffusé des annonces tierces à côté des annonces Adwords

Il serait-bientot possible pour les annonceurs d'utiliser le réseaux de contenu (Google Adsense) sans passer par la plateform Google Adwords :

Voici le mail de Google :


Bonjour,

Nous souhaitons vous informer de la mise à jour prochaine de votre compte AdSense qui vous permettra de maximiser vos revenus issus de vos blocs d'annonces. Vous pourrez bientôt afficher les annonces de plusieurs réseaux publicitaires sur vos pages et, ainsi, mettre en concurrence les annonceurs des réseaux externes agréés par Google et les annonceurs AdWords dans votre espace publicitaire.

Si vous ne connaissez pas encore le principe des réseaux publicitaires, il s'agit de sociétés qui établissent des partenariats avec les annonceurs et les éditeurs afin d'acheter et de vendre des annonces sur des sites dont ils ne sont pas eux-mêmes propriétaires, selon un fonctionnement similaire à AdSense. Les annonces de ces réseaux seront mises en concurrence avec les annonces Google avant d'apparaître sur les sites des éditeurs et les annonces qui engendreront les revenus les plus élevés pour les éditeurs seront diffusées.



Dans un souci de garantir la qualité des annonces diffusées sur vos sites, nous veillons à ce que tous les réseaux publicitaires participants adhèrent aux normes de Google en matière de confidentialité, de qualité des annonces et de rapidité. Par ailleurs, vous aurez toute latitude pour sélectionner les réseaux autorisés à diffuser des annonces sur vos pages. Vous pourrez ainsi décider de désactiver la réception d'annonces provenant de réseaux spécifiques ou de l'ensemble des réseaux. Vous pourrez donc choisir de continuer à n'afficher que les annonces des annonceurs AdWords.

Enfin, certains réseaux publicitaires utilisent des outils similaires à la publicité ciblée par centres d'intérêt de Google permettant d'afficher des annonces plus pertinentes sur les sites visités par les internautes. Ces réseaux publicitaires ne seront pas autorisés à collecter des informations de votre site pour les utiliser ensuite dans le cadre de la publicité ciblée par centres d'intérêt. En revanche, nous autoriserons les réseaux qui respectent les normes relatives au respect de la vie privée des utilisateurs à afficher des annonces grâce à ces outils. Vous pourrez choisir de désactiver les annonces par centres d'intérêt des internautes issues de ces réseaux publicitaires. Les conditions requises par Google en matière de diffusion d'annonces tierces ont d'ailleurs été modifiées pour refléter cette stratégie. Pour en savoir plus, consultez la page http://adwords.google.com/support/bin/answer.py?answer=94230&hl=fr.

Ces nouvelles fonctionnalités seront automatiquement activées pour votre compte et une nouvelle section s'affichera dans votre Centre de vérification des annonces dans laquelle vous pourrez autoriser ou bloquer des réseaux publicitaires spécifiques. Au cours des mois à venir, nous allons progressivement ajouter de nouveaux réseaux publicitaires aux comptes AdSense. Par conséquent, vos annonces ou vos revenus ne seront pas immédiatement affectés par ces changements.

Pour en savoir plus sur l'activation de ces fonctionnalités et la gestion des réseaux publicitaires apparaissant sur vos pages, consultez le centre d'aide AdSense à l'adresse https://www.google.com/adsense/support/bin/topic.py?hl=fr&topic=13522.

Cordialement,

L'équipe Google AdSense

mardi 18 août 2009

Ramadan 2009 - Nokia développe de nouvelles applications spécialement pour ce mois sacré

Nokia a annoncé que ses applications pour Ramadan 2009 sont désormais disponibles dans son Ovi Store. La mise à jour gratuite des applications mobiles sur mesure pour le mois sacré du Ramadan, peut désormais être téléchargée sur le Nokia compatible directement à partir de dispositifs disponible dans le Ovi store Nokia.



"L'année dernière plus de 2,4 millions d'applications pour le ramadan ont été téléchargées. Et sur la base des commentaires et remarques que nous avons reçus des utilisateurs de Nokia, nous avons encore amélioré l'offre de cette année pour inclure de nouvelles applications ainsi que des mises à jour de certaines fonctions existantes. Les applications de cette année offrent également un plus large éventail de dispositifs, afin d'inclure à la fois des appareils Nokia tactiles et non tactiles", a déclaré Eddy Rizk, Dirécteur Général de Nokia pour l'Afrique du Nord.

Il a ajouté: "Les applications pour Ramadan 2009 sont gratuites et englobent une grande variété de contenu sur le Ovi store. Elles sont prêtes à être téléchargées et appréciées. Le Ovi store offre un contenu gratuit à partir d'une gamme de fournisseurs de contenu à l'échelle mondiale et locale afin d'être un espace convivial et un store local pour un grand éventail de périphériques".

Les utilisateurs peuvent lancer le Ovi store à partir du téléchargement! Dossier dans le menu principal sur leur appareil Nokia ou l'accès à nokia.com / Ramadan sur le PC.

Les applications pour le Ramadan de cette année sont des fonctionnalités qui incluent le Saint Coran, les horaires des prières, les dires du prophète (hadith), une calculatrice de la Zakat, Mouddakir, un guide mobile des lieux les plus célèbres que les gens peuvent visiter pendant Haj et Omra et Cartes.

Les nouvelles fonctionnalités comprennent la récitation du Coran de plusieurs réciteurs, que les utilisateurs peuvent choisir de télécharger sur la base de leur préférence dans un format MP3. Les horaires des prières et la direction de la Qibla sont fournis pour 1000 villes dans 200 pays, avec la possibilité d'ajouter, supprimer, mettre à jour et modifier n'importe quel endroit en utilisant le GPS. Le nouveau service de calculatrice de la Zakat permet de calculer la Zakat sur la sur la base des revenus.

Les applications de Ramadan sont développées par ASGATech, un partenaire de Forum Nokia Premium au Moyen-Orient, avec l'ensemble du contenu revu et approuvé par Al Azhar Acharif.

A titre d'information, les applications de Ramadan pour 2009 sont compatibles avec une gamme d'appareils Nokia qui comprend Nokia N97, Nokia N86, Nokia E75, Nokia E66, Nokia 7210, Nokia 6730c, 6720c, Nokia 6303, Nokia 6300, Nokia 6120c, Nokia 5800XpressMusic et Nokia 5130. L'interface utilisateur pour les applications sont en anglais, arabe, français et ourdou.

vendredi 14 août 2009

Social Media Addicts Association - Nouveau Buzz pour Sony Vaio

Sony Europe vient de démarrer une nouvelle campagne de buzz pour son notebook Sony Vaio. La vidéo Virale postée aujourd'hui sur YouTube montre une réunion de l'association Social Media Addicts Association (S.M.A.A) L'Association des Accros aux Médias Sociaux.

Sur la vidéo on voit les différents participants raconter leurs déboire avec les (FaceBook, Twitter, ...). On voit aussi le pauvre fondateur de l'association se battre pour essayer d'empêcher les membres de succomber à leur addiction.

C'est juste qu'à fin de la vidéo qu'on voit le NoteBook Sony Vaio avec le message suivant : Non approuvé par la S.M.A.A

Cela ne s'arrête pas seulement à des vidéos sur YouTube. Un site a été crée : http://www.stopwritingonmywall.com (Arrête d'écrire sur les murs). Le titre est amusante allusion des murs sur FaceBook.

Sur le site on peut lire :

Facebook vous fait peur ? Twitter joue t-il avec votre cerveau ? Nous sommes là pour vous aider!

Dites simplement NON aux médias sociaux!

Êtes-vous l'un des millions de personnes dont les vies ont été ruinées par un torrent sans fin de tweets, de demandes et de quiz genre «Quels types de pâtes est-tu ?" ? Alors, il est temps pour vous de joindre la Social Media Addicts Association.

SMAA géré par des accros aux médias sociaux, qui ont tous eu le courage de se lever et d'admettre leur problème. Stopperez-vous de pokez les personnes que vous n'avez pas vu depuis le collège, et aller nous joindre ?


Les tweets pour ceux qui ne le savent pas et le nom des messages envoyés sur Twitter (Le site du MicroBlogging). et le poke c'est l'action de signaler à quelqu'un qu'on a vu son profil sur FaceBook (Le nom Poke renvoie vers le juste de tapper sur le dos de quelqu'un avec son doigt).

Sur le site on peut trouver les 5 conseils pour aider à décrocher :

1. Admettez que vous avez un problème, mais n'aller pas "Tweeter" sur ce sujet.
2. Acceptez que vous n'avez pas besoin "UpVotes" pour vous sentir valider.
3. Comprendre les risques de "poker" des étrangers.
4. Répétez après moi: "Twitter et alcool ne se mélangent pas".
5. Ne faite pas d'un coup ! Il suffit de supprimer un ami par un jour.

Le site aussi joue des codes des sites internet ainsi on trouve un bouton : "Ne pas partager" Don't share this
Don't share this.

En trouve aussi une banniere semblable aux bannieres Google Adsense mais celle dernière vient d'une mystérieuse régie de monétisation "Snooble". La banniere est une publicité de Sony Vaio avec le slogan "Sony Vaio parfais pour les accros aux medias sociaux"

Sony Vaio




jeudi 13 août 2009

Buzz de l'été : La vidéo Megawoosh de Bruno Kammerl est finalement un faut signé Microsoft

Nombreux sont les internautes à se demander où se trouve la supercherie dans la vidéo de Bruno Kammerl, où il est filmé en train de s?élancer d?un tremplin de 35 mètres pour atterrir dans une toute petite piscine gonflable. Il s?agit d?une publicité virale pour Microsoft Office 2007.

Lire la suite

mercredi 12 août 2009

Testez la prochaine version de Google

Par l'intermédiaire de son blog destiné aux éditeurs de sites Web, Google appelle cette semaine les professionnels du Web à tester avec lui une nouvelle mouture de son moteur de recherche. Cette démarche est présentée comme l'aboutissement de plusieurs mois de travaux, pendant lesquels ses ingénieurs ont collaboré à la mise au point d'une architecture de nouvelle génération visant à supporter le fonctionnement du moteur : de l'indexation des pages Web à la restitution des résultats en passant par les calculs nécessaires au classement de ces derniers. Nom de code : Caffeine.

« Cette nouvelle infrastructure se cache sous la capot, ce qui signifie que la plupart des utilisateus ne constatera aucune différence dans les résultats de recherche. Les développeurs Web et les spécialistes de la recherche devraient toutefois observer quelques changements, ce qui nous conduit à ouvrir cette période de tests pour collecter leurs retours », explique un billet cosigné par Matt Cutts, l'un des principaux ingénieurs impliqués dans le projet.

Si l'internaute ne retient généralement d'un moteur de recherche que sa simplicité d'utilisation et la pertinence des résultats, les professionnels du Web savent bien qu'une gigantesque infrastructure, particulièrement complexe, sous-tend l'ensemble : une mécanique pointue, objet d'incessants réglages, qu'il faut de temps à autres remanier en profondeur, sans que la surface en soit visiblement affectée.

Google se garde bien de préciser s'il souhaite profiter de cette nouvelle infrastructure pour faire évoluer le classement des résultats au sein de son moteur, se contentant d'affirmer qu'elle lui permettra d'augmenter sa vitesse d'indexation et ses prétentions à l'exhaustivité. Quelques rapides essais, effectués en comparant l'actuel Google à cette version de test permettent d'observer de légères différences de classement, qui sur des faits d'actualité, laissent penser que leur traitement pourrait se voir accorder une place plus importante. Une orientation qui reste à confirmer, mais cette « caffeine » pourrait être une façon pour Google de se réveiller face aux ambitions affichées par Bing, Yahoo ou des réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter dans le domaine de la « recherche en temps réel ».

Publicis s'offre l'agence Razorfish de Microsoft pour 374 millions d'euros

Pour plus de 370 millions d’euros, Razorfish, l’agence internet de Microsoft, devient la propriété de Publicis. Par ce rachat, Publicis peut aspirer à la place de numéro un mondial de la communication numérique, un des axes de développement stratégique du groupe présidé par Maurice Levy. Cette acquisition n'est toutefois pas sans risque.

Lire la suite

Quand Casablanca sert de modèle à Chicago

À Casablanca, ville de quelque 4 millions d’habitants, des milliers et des milliers de gens vivent dans les bidonvilles ou les taudis de la périphérie. La misère et la pauvreté nourrissent l’extrémisme ; les kamikazes qui ont tué 48 personnes lors des attentats de Casablanca, en 2003 et 2007, ont tous grandi dans ce genre d’endroit. Alors que les autorités marocaines affirment avoir éradiqué les cellules terroristes dans les zones urbaines les plus démunies, les habitants y restent désespérément pauvres. Dans les bidonvilles, le taux de chômage atteint 32 %. Et le taux d’analphabétisme, qui s’élève à 64 %, est de 10 points supérieur à celui du reste de Casablanca.




Boubker Mazoz connaît bien ces quartiers. Depuis sept ans, ce responsable associatif sillonne les bidonvilles et va jusque dans les zones les plus miséreuses de Casablanca. Quand il arrive dans les habitations de fortune, où la nourriture et l’argent se font rares, ses hôtes lui offrent du thé et des tartines de miel. « Je suis auprès de ceux qui sont laissés de côté, oubliés, marginalisés », explique Mazoz, 58 ans, qui exerce en tant que spécialiste des affaires publiques auprès du département d’État américain. « Avec un peu d’aide, ces gens peuvent faire des miracles. »

Mazoz est persuadé que les attentats de Casablanca « auraient pu être évités si on avait prêté attention à la situation de ces gens ». Quelques semaines après les attaques de 2003, il a commencé à chercher le moyen de détourner la jeunesse des bidonvilles de la tentation du terrorisme. Trois ans plus tard, avec l’aide d’un fonds privé et du maire de la ville, Mazoz a construit le centre culturel de Sidi Moumen sur le site d’une ancienne décharge. Le centre abrite une bibliothèque, des ordinateurs et un théâtre. Il sert de quartier général à une équipe d’animateurs sociaux qui mettent tout en œuvre pour éviter aux enfants pauvres de tomber dans la drogue ou l’extrémisme grâce à des projets d’éducation et des activités artistiques.

Plutôt que de recruter des volontaires qui vivent à des kilomètres, Mazoz est persuadé que ces animateurs doivent venir des bidonvilles eux-mêmes. « Ils parlent le même langage et sont les mieux placés. »

Les leçons apprises à Casablanca commencent à être appliquées ailleurs. Le succès du projet est tel – à ce jour, plus de 150 personnes se sont portées volontaires pour parrainer quelque 350 enfants – qu’il a attiré l’attention de la ville jumelée à Casablanca, Chicago, là où l’animateur social le plus célèbre du monde, le président américain Barack Obama, a fait ses premiers pas. En septembre, une délégation d’étudiants de Chicago visitera Sidi Moumen pour étudier les méthodes de Mazoz et, une fois de retour au pays, les appliquer dans des quartiers défavorisés. « Nous allons faire tout notre possible pour que sa vision devienne un modèle international », explique Marilyn Diamond, coprésidente du programme international de jumelage Casablanca-Chicago.

Jeune Afrique

Air Arabia annoncera un 3e hub dans quelques semaines

Air Arabia AIRA.DU, première compagnie aérienne à bas coûts du Moyen-Orient, va annoncer un troisième "hub" d'ici quelques semaines et s'attend à ce que les trois à six prochains mois restent difficiles pour le secteur, a déclaré dimanche le directeur général du groupe à Reuters.

La compagnie des Emirats arabes unis, qui a publié samedi une hausse de 10% de son bénéfice au deuxième trimestre à 90 millions de dirhams (17 millions d'euros), devrait être bénéficiaire en 2009 malgré l'impact des excès de capacités, a précisé Adel Ali.

Au deuxième trimestre, AirArabia a lancé une coentreprise au Maroc à partir d'un hub à Casablanca et annoncé le lancement prochain d'un deuxième hub à partir de Charjah, aux Emirats arabes unis, pour desservir l'Afrique du Nord.

Créée en 2003, Air Arabia dispose d'une flotte de 20 A320 d'Airbus et en a commandé 44 autres à la filiale d' EADS. Adel Ali a déclaré que sa compagnie pourrait compter une centaine d'appareils d'ici 2015 en fonction de l'évolution de son activité.

mercredi 5 août 2009

L'ère victorienne vue à travers le prisme de l'histoire criminelle

En Angleterre, les assassins, les voleurs, les pervers ou les sadiques seraient-ils plus excessifs qu'ailleurs ? La mise en ligne sur Internet, depuis lundi 3 août, des détails de 1,4 million de procès criminels anglais et gallois, qui se sont tenus entre 1791 et 1892, met en lumière leurs méfaits. En dévoilant les détails des crimes jugés, le nom des accusés, leur âge, le lieu du procès ainsi que le verdict, cette initiative du site britannique ancestry.co.uk, spécialisé dans la généalogie, et du Service national des archives permet de survoler le monde étrange, fascinant, cauchemardesque de la justice, en particulier à l'ère victorienne. Avec 60 fils de dépêches thématiques, suivez l'information en continu Abonnez-vous au Monde.fr : 6€ par mois + 30 jours offerts Sur le même sujet

Le bazar des faits divers de l'époque était tout aussi achalandé qu'aujourd'hui. Les documents concernent 900 000 condamnations à des peines de prison, 97 000 déportations dans les colonies et 10 300 exécutions par pendaison.

Les abonnés au site ont ainsi accès au dossier de Roderick Maclean, l'auteur de la tentative avortée d'assassinat de la reine Victoria, le 2 mars 1882, à Windsor, qui fut enfermé à vie dans un asile d'aliénés. Les amateurs de Dickens découvriront l'escroc Isaac Solomon, condamné à la déportation dans les colonies en 1830, qui aurait inspiré le personnage de Fagin dans Oliver Twist. Les passionnés de Jack l'Eventreur, ce meurtrier hors du commun qui avait sauvagement assassiné cinq prostituées à Londres en 1888, peuvent lire les détails du procès de Thomas Neil Cream, condamné à la pendaison en 1892 pour avoir empoisonné plusieurs personnes. Le médecin avait affirmé sur la potence être le fameux tueur en série de l'East End londonien, bien qu'il ait été en prison quand certains des crimes avaient eu lieu.

A l'époque, les juges à perruque avaient la main lourde, en particulier en ce qui concerne la petite délinquance. En 1791, une femme de 63 ans, Sarah Douglas, a écopé d'une peine de déportation en Australie pour avoir volé une nappe. Mary Wilton, 65 ans, a eu droit à une condamnation similaire pour avoir subtilisé un bébé. Et le bourreau ne chômait pas. Tout vol supérieur à 5 shillings (35 euros aujourd'hui), le braconnage de lapin de garenne, l'abattage d'arbre, mais aussi le fait d'avoir noirci son visage étaient punis de la peine capitale.

"Dislocations sociales"

La réforme pénale des années 1850 avait toutefois atténué la sévérité de la justice. Ainsi, en 1874, un certain John William Aylward avait été condamné à quatorze ans de prison pour avoir eu une relation sexuelle avec une mineure ; "une peine similaire à ce qu'il recevrait aujourd'hui", note le Times.

En filigrane se dessine la misère avilissante de la classe ouvrière qui avait poussé Marx à appeler le prolétariat à la lutte des classes lors de son séjour londonien. "Les autorités étaient conscientes de l'effet sur la criminalité des dislocations sociales provoquées par la poussée démographique, l'urbanisation et la révolution industrielle. D'où la nécessité de collecter des données précises sur la délinquance", souligne Paul Carter, chargé du projet aux archives nationales. Les famines irlandaises, l'exode rural, le besoin d'une main-d'oeuvre bon marché et la précarité avaient entraîné un taux vertigineux de prostitution, de vols, de crimes.

LeMonde.fr