Protéger ses noms de domaine : quels moyens juridiques ?

Ce que l’on appelle "trafic" dans le commerce électronique, s’appelle "achalandage" dans le commerce traditionnel. L’un comme l’autre sont des facteurs de succès d’une entreprise, et dépendent de sa localisation : nom de domaine et référencement dans l’espace électronique, emplacement dans l’espace physique. Alors qu’il existe une protection légale dans le second cas, il n’en existe pas pour le commerce électronique. Dès lors, comment protéger l’accès à son magasin virtuel ?

Lire la suite

mercredi 7 janvier 2009

Les agences pensent que les vidéos virales vont devenir un standard du marketing d?ici 1 an !

Feed Company agence américaine nous propose une étude très intéressante sur la perception des vidéos virales par le milieu de la communication. Ils ont interrogé 40 patrons d?agences qui ont pu donner un avis.

On découvre des conclusions qui ne sont pas très ?bonnes? je trouve car la vidéo virale est appelée à devenir un standard du marketing ! 38% des agences pensent que les vidéos virales vont devenir un standard du marketing d?ici 1 an. Quand je vois la difficulté pour vendre ce genre de communication, j?imagine plus d?ici 3 ans le temps d?évangéliser ?tous les annonceurs?. L?étude nous indique que 33% des spécialistes de la communication pensent entre 2-3 ans.

Aujourd?hui si ce type de communication devient un standard du marketing, est ce qu?il y aura la même créativité et le même impact ?

27,5% pense qu?une vidéo virale fonctionne si elle a plus d?1 millions de vues ( on est ici sur une étude au US). Je trouve ce chiffre très important même si on doit le comparer aux autres données. 22% pensent que la réussite d?une vidéo est au dessus de 100.000 vues ce qui me semble plus réaliste.

Il y a aussi une donnée qu?il ne faut pas oublier, 52% pensent qu?un des points faibles d?une vidéo virale est le manque de statistiques et d?outils de tracking.

Exemple: Je publie une vidéo, un internaute va la copier et il va l?uploader sur un Youtube ou autre avec son pseudo et changeant le titre et les tags. Pas simple de la retrouver?.

Allez découvrir les différents chiffres de cette étude réalisée auprès des grandes agences américaines.



baptisteblog.com

mardi 6 janvier 2009

Une video virale assez surprenante pour Greenpeace

Une video virale pour Greenpeace assez surprenante, je ne sais pas trop comment ils ont fait pour la réaliser mais le résultat est plutôt sympa. A mi chemin entre animation et vidéo :


Samerelipopette.com

France 24 - Le buzz monte après une incroyable bavure policière filmée au téléphone portable

La nuit du réveillon sur un quai de métro à Oakland, en Californie. Un policier arrête un jeune Noir non armé, le plaque au sol, puis le tue d'une balle dans le dos. La scène, hallucinante, a été filmée par plusieurs passagers du métro qui ont utilisé leur téléphone portable. Ces vidéos amateurs, diffusées ce week-end sur Internet et à la télévision, pourraient mettre le feu aux poudres.

Cette vidéo montre assez clairement la scène. Le policier dégaine et tire à la seconde 36.



La vidéo de ce passager ne montre pas le policier en train de tirer. Mais elle donne une bonne idée de l'atmosphère lors de l'interpellation. La tension monte, les badauds se regroupent et il est visible que les policiers sont extrêmement tendus. On entend le coup de feu à 2'56. Ensuite, c'est la panique sur le quai et la jeune fille qui filme la scène crie : "Putain, ils lui ont tiré dessus".



La scène se déroule vers 2 heures du matin à la station de métro de Fruitvale, à Oakland, en Californie. La victime, Oscar Grant, 22 ans, avait un casier judiciaire. La balle de l'agent de la police ferroviaire (BART) de San Francisco l'a transpercé, puis a ricoché sur le sol et l'a frappé à nouveau. Il est mort peu après avoir été transporté à hôpital.

Les policiers étaient déjà intervenus à plusieurs reprises durant la nuit du réveillon, parfois pour interpeller des individus armés. Des responsables de la BART ont expliqué que les agents que l'on voit sur les vidéos intervenaient à la suite d'une bagarre ayant causé l'arrêt d'une rame de métro. Ils affirment que le tir était accidentel. L'une des hypothèses avancées par les médias américains est que l'agent pensait dégainer un Taser et non une arme chargée de balles. La famille de la victime a porté plainte contre le service de police et réclame que l'agent soit poursuivi pour meurtre. Une petite manifestation a été organisée, lundi, devant le siège de la BART. Oakland est une ville où le taux de criminalité est particulièrement élevé et où les tensions raciales sont importantes (30 à 35% de la population est afro-américaine). Dans ce contexte, un tel incident, relayé par des vidéos amateurs dont l'effet viral est garanti, pourrait mettre le feu aux poudres.

ACTUALISATION (6 janvier - 18h30 heure de Paris) : Nous avons contacté l'un de nos Observateurs, Wayne Phillips, qui habite à quelque kilomètres d'Oakland et qui suit cette affaire avec attention. Il ne pense pas que cet incident puisse dégénérer en émeutes.

ACTUALISATION 2 (9 janvier - 16h30 heure de Paris) : Notre Observateur semble avoir été trop optimiste... Des émeutes ont éclaté dans la nuit de mercredi à jeudi. Des voitures ont été brûlées et des vitrines brisées. La police est intervenue avec des gaz lacrymogènes et 14 personnes ont été arrêtées.

lundi 5 janvier 2009

Google Street View espionne des nouveaux modèles de Porsche ?

«Même dans le désert, la vie privée absolue n'existe pas», avaient prévenu les avocats de Google en juillet dernier. Un blogueur américain, fan d'automobile, a découvert par hasard sur le service Google Street View des photographies d'ingénieurs de Porsche testant des nouvelles voitures sur les routes sinueuses et discrètes des montagnes du Colorado.

Le service Street View, disponible sur Google Maps, propose des photographies très précises des principales villes et routes du monde entier. Ces clichés ne sont pas pris par satellite mais par de curieuses voitures, armées d'un bras automatique, qui sillonent les rues.

Porsche ne confirme pas

D'après les internautes, les voitures découvertes sur les photos seraient des nouveaux prototypes des modèles Cayman, Boxster et 911. Sur les photos (non datées), on voit les ingénieurs recouvrir les voitures avec des bâches, ce qui peut laisser penser qu'ils veulent ainsi les cacher de la très intrusive caméra de Google.

La route du Mont Evans sur laquelle ont été prises les photos est fréquemment utilisée par les constructeurs de voiture pour tester leurs nouveaux modèles en altitude. Porsche et Google n'ont pour l'instant pas commenté l'incident. Alors, est-ce un buzz monté de toute pièce comme certains nous le signalent dans les commentaires?

Voici en tout cas les fameuses photos.



Vous êtes plus doués que nous en automobile et vous avez reconnu les modèles de Porsche? Dites le nous dans les commentaires.

Dans le registre «Google Street View is watching you», signalons aussi cette incroyable photo qui fait le tour du Web depuis plusieurs semaines: une Espagnole se soulage derrière sa voiture. L'image a depuis été retirée de Google.

20minutes.fr

Une vidéo qui accuse Isreal de massacre à Gaza est apparament une Intox et date de 2005

Sur le Net circule une vidéo censée montrer les ravages causés par les bombes israéliennes le 3 janvier à Gaza. Vérification faite, elle date de 2005...

lors qu'Israël poursuit ses bombardements sur Gaza, les journalistes n'ont plus le droit d'accéder à la bande de Gaza pour témoigner de ce qu'il s'y passe.

Aussi, quand circule une vidéo, présentée comme filmée au téléphone portable, montrant les ravages sur des civils gazaouis, grande est la tentation de prendre le monde entier à témoin.

Mais un commentaire sur l'un des sites diffusant la vidéo, Alter Info pour ne pas le nommer, site que je connais bien puisqu'il publie certains de mes textes (par exemple, sur le thème de la Palestine), précise : "Après des recherches sur internet, il s'avère qu'elle n'a pas été filmée à Gaza hier suite à une frappe israélienne, mais en 2005 suite à l'explosion d'un camion contenant des roquettes du Hamas. Cela n'enlève rien à l'horreur de ce qui se passe actuellement à Gaza, mais (...) ce qui importe est la Vérité. Donc SVP, retirez cette vidéo de votre site ou publiez un disclaimer."

Malgré cet avertissement, le buzz monte et la vidéo -donnée comme une preuve de l'actuelle barbarie en marche- circule sur des blogs.

Sur Alter Info, sous le titre de "Ce qu'Israël ne veut pas que vous voyiez", un court texte prétend toujours, en haut de la page, que "cette vidéo a été filmée avec un téléphone portable après qu'une frappe aérienne terroriste menée par Israël a touché un marché où une nombreuse foule, des enfants, accompagnés de leurs parents, cherchaient de la nourriture dans l'un des marchés locaux, tôt dans la matinée du 03 janvier 2009, à Gaza." Faux : elle date de 2005.

Il s'agit d'une manipulation - pas forcément de la part d'Alter Info, qui a sans doute négligé de réagir, légèreté coupable -, d'une intox. Prévenons-en nos lecteurs.

Sur la plateforme de vidéos LiveLeak.com, il est d'ailleurs écrit noir sur blanc que cette vidéo a été enregistrée le 23 septembre 2005 et qu'elle compte plus de 186.000 visites:



La vidéo n'a donc rien à voir avec l'opération "Plomb durci". Qui a en tous les cas causé la mort de plus de 500 Palestiniens en 9 jours : un "bon" rythme...



Lepost.fr

dimanche 4 janvier 2009

Différences entre hommes et femmes - Made in Heineken

Après la pub de l'écureuil de Carlsberg voici la vidéo qui fait du Buzz en ce moment. Il s'agit de la dernière campagne du fabriquant de bières Heineken.

Une femme fait visiter son nouvel appartement à ses copines et leur montre son dressing, quand le homme fait visiter ces amis son .... Ce qui laisse penser que les hommes et les femmes n?auraient pas les mêmes priorités !!!



samedi 3 janvier 2009

Ecureuil qui jongle avec une noix - buzz made in Carlsberg

Une vidéo très réussite pour promouvoir la boisson sport de Carlsberg. Déjà 650 000 vues. Bien joué.

Source : mkt-planet.com



Technorati Profile

la baston, le buzz made in MTV

A l’occasion du partenariat qui vient d’être établit entre MTV et Canalsat, la chaine et le fournisseur de télévision par satellite ont décidé de lancer une campagne virale avec le site La Baston.

Le concept : 4 mini jeux en rapport avec les chaines MTV ou leurs programmes, pour défier ou ridiculiser vos amis, mais aussi 4 téléviseurs HD LCD Samsung à gagner !

MTV: Made, embrouillez
Piégez un ami et faites-lui croire qu’il a été sélectionné pour l’émission “Made” sur MTV

MTV Pulse, éclaboussez
Personnalisez la vidéo délirante et sexy de FurTV!

MTV Base, vannez
Choisissez parmi les vidéos de Battle la meilleurs vanne à envoyer à vos amis, et personnalisez votre message.

MTV Idol, testez
Proposez à vos amis de tester leur culture « Idole » en répondant à 4 questions: personnalisez votre quizz avant de leur envoyer.

Personnellement je vous défie sur le test de culture musicale MTV Idol, où j’ai fait le score honorable de 4528 points ! (bon j’avoue c’était au 3ème essai) … mais vous pouvez aussi vous amuser à faire croire que l’un de vos amis essaye de coucher avec sa/son boss sur le jeux MTV Made …bref du bon jeu bien viral, dans l’esprit actuel des programmes MTV (il manquerai juste un faux Pimp My Ride ou Kiffe ma mère, des émissions plus classiques mais qui restent des valeurs sures de la chaine)

Gérer un Buzz Négatif sur le web

Buzz veut dire bourdonnement en anglais. Le buzz est une technique visant à créer un bruit de fond médiatique avant la sortie d’un produit, d’un film, d’un album ou d’un service. Ces campagnes ont un caractère évènementiel et peuvent s’étendre sur plusieurs mois avant la sortie du produit…

Qu’est-ce que le buzz marketing ?

C’est utiliser l’effet buzz pour promouvoir un service, un produit, une nouveauté etc… Bien plus qu’un simple phénomène de mode, le buzz est un bouleversement radical du mode d’expression des marques et des entreprises. Fini le temps du schéma publicitaire unidirectionnel, désormais nous pouvons intervenir directement dans la communication. Malheureusement, l’effet buzz est très ponctuel !

Schéma de l’effet Buzz

La courbe de popularité d’une nouveauté présente l’effet Buzz… L’intérêt grandit puis retombe aussi vite !

Qui sont les relais des buzz ? Le buzz marketing est un dispositif multicanal de communication qui amène le consommateur à entendre parler de la marque par différentes sources d’influences :

1-journalistes
2-réseaux d’amis
3-réseaux sociaux (Facebook, LinkedIn, Viadéo…)
4-réseaux vidéo (MySpace, YouTube, Dailymotion…)
5-blogs
6-podcast
7-leaders d’opinion
8-outil participatif (Wikipedia…)
9-…

Les marques sont désormais nombreuses à utiliser le « Buzz », mais parfois, ce buzz est négatif…

Comment réagir face à un mauvais Buzz ? Un buzz peut se révèler négatif, on parle de vous mais pour dire du mal de vous ! Et ça peut arriver à tout le monde, ne jamais croire que ça n’arrive qu’aux autres ! Même si ce mauvais buzz n’est pas fondé, il faut réagir… Mais comment ?

1-Laisser passer un peu de temps car un mauvais buzz peut retomber rapidement !
2-Initier le dialogue et partager des points de vue en écoutant les critiques des parties adverses.
3-Reconnaître ses torts pour calmer le jeu et finalement gagner le respect des contestataires.
4-Ne pas réagir de façon trop forte pour ne pas jouer les justicier, les conséquences pourraient être plus graves encore.
5-S’exprimer en s’identifiant clairement, l’anonymat est très mal perçu sur le web.
6-Savoir prendre du recul, répondre avec politesse et respecter les personnes qui créé ce mauvais buzz.
7-Faire parler de soi, même en négatif n’est pas forcément une mauvaise chose mais il faut prendre en main sa e-reputation afin de transformer ce buzz.

Webmarketing-com.com

vendredi 2 janvier 2009

Rétrospective. On en parle encore sur internet

Des objets, des mots, des photos, des vidéos qui ont créé le «buzz» sur internet cette année et occupé le bouche-à-oreille de chacun.

Lire la suite

CNN, premier site média à atteindre un PageRank de 10

Google semble une nouvelle fois s’être pris au jeu du PageRank. De nombreux sites média ont subi un changement, en bien ou en mal, de leur PageRank au cours des derniers jours. Et parmi les changements les plus marquants, on soulignera surtout le passage de CNN (ou plus exactement des sous-domaines us.cnn.com et www.cnn.com) à un PageRank de 10/10. C’est a priori le premier site média à atteindre ce niveau de confiance de la part du moteur de recherche. Parmi ses concurrents internationaux directs, la tendance est également à la hausse avec des valeurs s’échelonnant de 6 à 9 :

Aljazeera : 9/10 BBC News : 9/10 MSNBC : 8/10 FoxNews : 7/10 FRANCE 24 : 6/10 SkyNews : 6/10

Petit rappel toutefois, le PageRank, et plus encore le PageRank affiché dans la barre d’outil de Google, n’a pas une incidence directe sur le référencement d’une page. Ses principaux intérêts sont les suivants :

Assurer que Google a bien trouvé votre page (même si une page peut-être indexée dans Google sans posséder pour autant un PageRank) ; Estimer l’importance que Google donne à votre page. Attention toutefois, le PageRank d’une page est calculé de façon automatique, il ne signifie pas qu’une page est éditorialement importante, mais simplement qu’elle possède un certain « poids » sur internet ; S’assurer que le robot de Google visite régulièrement une page, les pages à PageRank élevé étant plus fréquemment visitées par le moteur de recherche ; En cas de PageRank élevé, donner un poids supplémentaire aux liens présents sur la page. Ce poids peut aider, de façon restreinte, au référencement des pages liées…

Search-engine-feng-shui.com

jeudi 1 janvier 2009

La lingerie rougit pour les Fêtes en Suisse

Venu d'Italie, La tradition de porter une culotte rouge pour le réveillon se répand de plus en plus en suisse. Mais l'art de porter une tenue sexy tient à quelques détails bien précis...

Lire la suite

Israël s'empare de Twitter et de YouTube

Lors des moments de crise, nombre de personnes se tournent vers les sites communautaires pour partager leurs informations ainsi que leurs émotions.

C'était le cas lors des attentats de Bombay et le scénario se répète avec l'offensive israélienne sur Gaza. Sur Internet, les raids menés par Tsahal suscitent bien des commentaires, tant du côté palestinien qu?israélien.

Effervescence sur Twitter

Une fois de plus, le site de mini-blogging Twitter s?est révélé une véritable plateforme de journalisme citoyen. Les utilisateurs y parlent des opérations menées sur le terrain, des efforts diplomatiques déployés pour stopper l?offensive? Toutes les secondes, un nouveau message évoquant le sujet est publié. Rédigés dans toutes les langues, les commentaires viennent des territoires palestiniens, d?Israël et du reste du monde.

Le flux d?informations est tel qu?il est souvent difficile pour l?internaute de s?y retrouver. Pour Gil Mihaely, correspondant du quotidien israélien Yedioth Ahronoth, les témoignages pris sur le vif ne sont d?ailleurs pas tous dignes d?intérêt. L?émotion prenant le pas sur la réelle information.

Devant cette déferlante, le consulat israélien à  New York a créé un compte sur Twitter afin d?y organiser une micro-conférence avec les internautes (des extraits sont disponibles sur le site du consulat, IsraelPolitik.org). Selon David Saranga, responsable des relations publiques au consulat, le but était de justifier l?offensive israélienne et de "passer un message officiel face à des informations pas fiables".

le compte du consulat israélien  à New York a créé sur Twitter


YouTube accueille la chaîne de l?armée israélienne

De son côté, l?armée israélienne a crée son propre canal sur YouTube, où elle diffuse des images en noir en blanc de son offensive baptisée "Plomb durci". Pour l?heure, la plateforme comporte une quinzaine de vidéos et comptent déjà plus de 4 000 abonnés. Sur les vidéos : des attaques aériennes visant les tunnels de réapprovisionnement près du point de passage de Rafah et des bâtiments censés appartenir au Hamas.

Certaines images ont été supprimées par YouTube "pour infraction aux conditions d'utilisation", mais plusieurs d?entre elles ont été remises en ligne grâce "au soutien de blogueurs et de téléspectateurs", a affirmé à l?AFP un porte-parole de Tsahal pour qui cette initiative permet "de porter le message d?Israël au reste du monde".

Selon Gil Mihaely, si l?État hébreu s?est emparé du Web c?est "parce qu?il existe une énorme demande d?images et d?informations venant du terrain". Mais pas seulement. De fait, l?armée israélienne souhaite également redorer son blason en montrant "des images de missiles qui ne ratent pas leur cible et contredire ainsi ceux qui l?accusent de tirer à l?aveugle."

Aux yeux d?Omar Somi, délégué général de Génération Palestine, une association basée à Paris, cette initiative prouve tout d?abord que "l?offensive a été bien préparée et coordonnée par l?appareil militaire israélien, même au niveau de la communication".

Pour leur part, ni le Hamas ni l?Autorité palestinienne n?ont lancé une telle initiative. "Les Palestiniens sont à la traîne", déplore Omar Somi. Pas forcément tous. Dans la communauté Second Life, une manifestation virtuelle a été organisée en soutien aux Gazaouis.

la chaîne de l?armée israélienne sur Toutube


Sur Facebook, qui aura le dernier mot ?

Facebook n?est pas en reste. Depuis qu?Israël a lancé son offensive sur Gaza, de nombreux "facebookers" essayent de faire valoir leur point de vue en changeant, par exemple, la photo de leur profil par celle d?un drapeau palestinien ou israélien, selon le camp qu?ils soutiennent.

Sur le célèbre réseau social, de nouveaux groupes de sympathisants ont vu le jour. Certains, à l?instar de "Sympathize with Gaza", publie des vidéos et des photos montrant le centre de Gaza. Ce qui ne manque pas de susciter nombre de réactions appelant à l?arrêt des frappes israéliennes.

groupes de sympathisants aveC Gaza sur FaceBook


Du côté israélien, beaucoup de groupes - notamment de Sdérot, l?une des villes du sud d?Israël visées par des roquettes du Hamas - sont nés au lendemain du lancement de l?opération "Plomb durci".

Sur son blog, Amir Mizroch, journaliste au Jerusalem Post rapporte qu?un groupe venant de Sdérot aurait demandé à des internautes de construire eux-mêmes des missiles balistiques afin de les lancer sur les Palestiniens...


FRANCE 24

Censure de photos d'allaitement : Facebook dans la tourmente

Facebook replonge dans la tourmente, à cause de quelques photos jugées indécentes par les modérateurs du célèbre site de cybersocialisation.

L'AFP rapporte les déclarations épanouissantes de Barry Schnitt, soutien-parole de Fessebouc : « Des photos montrant un sein pleinement exposé - défini comme montrant le téton ou l'aréole - vont à l'encontre de nos règles et peuvent être retirées ». Une règle en accord avec la censure américaine, qui juge indécent l'affichage d'un téton féminin... Le téton masculin étant parfaitement accepté malgré sa totale similarité anatomique.

Schnitt précise que la majorité des photos d'allaitement sont tolérées, tant qu'elles ne montrent pas un téton ou l'aréole d'un sein. Une condition plutôt compliquée à respecter considérant le sujet, il faudra que le bébé ait un appétit aussi grand que sa bouche !

Des milliers d'utilisateurs ont réagi à cette forme de censure, un forum intitulé « Hey, Facebook, breastfeeding is not obscene! » (« Hé, Facebook, ce n'est pas obscène d'allaiter! ») réunit désormais plus de 85 000 membres, tandis qu'un petit groupe de mères ont organisé un allaitement collectif avec leurs bambins juste devant le siège de Facebook, à Palo Alto. Une manifestation virtuelle a aussi regroupé plus de 11 000 internautes pour protester contre la censure de l'allaitement.

Facebook assure que les photos d'allaitement supprimées l'ont été sur demande de plusieurs autres utilisateurs de Facebook. Une réactivité idéale, sachant que le site refuse de supprimer des groupes australiens ouvertement racistes alors que des milliers d'utilisateurs l'exigent...

Pcinpact.com